Patrimoine baroque religieux en Savoie et Haute-Savoie
Auteurs : Michèle et Edmond Brocard - Notes

PEISEY-NANCROIX, Grande chapelle des Vernettes (S)

Sa coupole est hémi-sphérique sur des écoinçons incurvés percés d’une ouverture à lanterneau circulaire d’éclairement avec trois rangées de caissons en trompe-l’oeil dégressif avec un décor polychrome. A l’origine du pélerinage marial, une source aux vertus curatives. En 1702, Jean Baudin est guéri et veut témoigner sa reconnaissance en élevant un petit oratoire. Son fils Claude entreprend les démarches nécessaires à la construction d’une vraie chapelle. Les travaux commencent par le choeur. PIERRE et son fils JEAN-MARIE JACQUET du Val Sesia ont obtenu le prix-fait de la construction le 1er août 1721 pour 675 florins. La première pierre est bénite le 24 juin 1722 et le gros-oeuvre est achevé en 1727. JOSEPH-MARIE MARTEL se voit confier la sculpture des portes en mars 1732 pour 80 livres, puis la réalisation du maître-autel en 1739, tandis que LUCA VALENTIN, d’Orta en Val Sesia reçevait contrat pour les peintures du dôme le 13 septembre 1733. En 1742, l’oeuvre est achevée.

PHOTOS 19 et 20: Grande chapelle des Vernettes à Peisey-Nancroix

 

 

 

 

 

 

 

Retour au sommaire du dossier - Retour à la liste des dossiers - Retour sur l'accueil de Sabaudia