Le gothique en Savoie et Haute-Savoie
Auteur : Michèle et Edmond Brocard - Notes

CONTAMINE-SUR-ARVE, le prieuré clunisien (H-S)

Les largesse de la Grande Dauphine permirent vers 1295 aux bénédictins de reconstruire sur un vaste plan le chevet de leur vieille priorale romane. Malgré les incendies de 1444 et 1476 et les dégâts de l’attaque bernoise de 1589 qui ravagea la partie antérieure de l’église, ce haut édifice a encore fière allure. Il se compose d’une nef unique de trois travées voûtées d’arêtes, la première surmontée du clocher, la troisième terminée par un chevet plat, la médiane contrebutée par ses symétriques et élargie par deux profonds formerets. En façade, un grand arc doubleau enserre un mur de maçonnerie grossière où s’insère un portail en réemploi. D’épais contreforts épaulent cet édifice majeur où le maître d’oeuvre a admirablement réparti les poussées, lancé des faisceaux étoffés de colonnettes, des chapiteaux à crochets et collerettes de style presque berrichon. Des figures sculptées pourraient représenter Béatrix de Faucigny et son gendre Humbert Dauphin, baron de la Tour et Coligny. Les fenêtres sont désaxées du fait de la présence de bâtiments conventuels. En guise de tiers-points, l’architecte y a mis des linteaux droits ou légèrement cintrés, ornés de rosaces et de remplages.

PHOTO N° 8

Retour au sommaire du dossier - Retour à la liste des dossiers - Retour sur l'accueil de Sabaudia