La maison de Savoie
Auteur : André PALLUEL-GUILLARD - Niveau de lecture : Documents

Page suivanteRetour au sommairePage précédente

EDOUARD «Le libéral»

Né à Bourg en Bresse en 1284 d’Amédée V et de Sibille de Bagé

Successeur de son père en 1325, 15e comte.

Il épouse Blanche de Bourgogne

dont il n’a qu’une fille Jeanne qui épouse Jean III duc de Bretagne

En 1327, il aide l’évêque de Saint-Jean contre les paysans révoltés de la vallée des Arves, ce qui lui permet de dépouiller celui-ci de la moitié de ses revenus et de son pouvoir temporel.

L’année suivante, il obtient une limitation considérable des droits de l’archevêque de Tarentaise à son profit.

Il reste très lié à Philippe-le-Bel (le roi de France qui l’a fait chevalier autrefois) et qu’il accompagne dans son expédition de Flandre en 1328.

Il acquiert le surnom de libéral du fait des nombreuses franchises qu’il accorde.

Il meurt en 1329 à Gentilly (dans le château acheté par son père près de Paris pour mieux marquer son «amitié française») avant d’être inhumé à Hautecombe, Il est remplacé par son frère Aymon

Page suivanteRetour au sommairePage précédente

Retour au sommaire du dossier