La maison de Savoie
Auteur : André PALLUEL-GUILLARD - Niveau de lecture : Documents

Page suivanteRetour au sommairePage précédente

AYMON «le pacifique»

né à Bourg en Bresse en 1291 d’Amédée V et  de Sibille de Bagé

successeur de son frère Edouard mort en 1329, 16e comte au détriment de sa nièce Jeanne de Bretagne

il épouse Yolande de Montferrat, fille d’une génoise et de Théodore paléologue, fils d’un empereur de Byzance et héritier du marquisat de Montferrat.

dont il a

1/ Amédée VI, (1334-1383), 17e comte de Savoie, épouse Bonne de bourbon

2/ Blanche (1336-1387) épouse de Galéazzo Visconti à Milan

3/ Jean (1338-1339)

4/ Louis (1342-1345)

5/ Catherine (née et morte en même temps que sa mère en 1343)

et de mères inconnues

Humbert (décédé en 1374) seigneur d’Arvillard et des Molettes

Ogier (décédé en 1372)

Amédée

Jean, chanoine de Lausanne

Marie

Donata, religieuse

Une fille, épouse Ludovic de Lucinge.

N’étant pas appelé à régner, il fut d’abord destiné à l’Eglise, puis on lui attribua le comté de Bresse.

En 1329, il établit à Chambéry une Cour permanente de justice complétant et déchargeant ainsi le Conseil suprême qui suivait le comte dans ses déplacements.

Il est  surtout connu pour avoir créé la haute fonction de chancelier de Savoie et divisé ses Etats en dix baillages eux mêmes divisés en soixante-quinze châtellenies, baillis et châtelains adressant des comptes réguliers  sous forme de rouleaux à la Chambre des Comptes de Savoie.

Aymon consacra une bonne partie de ses forces à lutter contre le dauphin Guigue VII (qui mourut au siège de La Perrière en 1339), décès qui amena une longue négociation de paix (d’où son surnom de «pacifique» donné au comte Aymon) d’autant que le nouveau dauphin était couvert de dettes et fort menacé par le roi de France

Il continue l’alliance française de ses prédécesseurs et accompagne Philippe VI de Valois en Flandre en 1342 dans son expédition contre l’Angleterre.

Revenu précipitamment à la nouvelle de la maladie de son épouse,   il meurt en 1343 à Montmélian et est inhumé à Hautecombe,

Page suivanteRetour au sommairePage précédente

Retour au sommaire du dossier