De l'entente au conflit
Thème précédent
Retour au sommaire des thèmes
Thème suivant

Voir les documentsA l’aube de l’année 1859, un nouveau conflit européen semble se profiler. Le royaume sarde, qui se sent fort parce qu’il a obtenu l’appui de la France, multiplie les provocations. Faute de solution diplomatique, l’Autriche lui déclare la guerre le 26 avril 1859.

Suivant le scénario élaboré à Plombières, Napoléon III soutient son allié et envoie des troupes rejoindre le Piémont. Les Savoyards acclament les soldats français tout au long du parcours de Chambéry au Mont-Cenis.

Malgré de lourdes pertes, les Français gagnent les batailles de Magenta le 4 juin et de Solferino le 24 juin. La brigade de Savoie, engagée aux côtés de l’armée française, remporte également de beaux succès notamment à San Martino, où la troisième division commandée par Philibert Mollard, s’illustre tout particulièrement.

L’enlisement progressif du conflit et les désaccords diplomatiques européens poussent Napoléon III à négocier avec l’empereur d’Autriche l’armistice de Villafranca. Signé le 8 juillet, il provoque l’arrêt du conflit, la démission de Cavour et déçoit l’opinion italienne aussi bien que l’opinion savoyarde pro-française.

Par le traité de paix de Zurich, signé le 10 novembre 1859, l’Autriche cède la Lombardie à la France qui la rétrocède au royaume Piémont-Sardaigne ; la Savoie reste sarde.

01_bmc_univers_illustre_1859_0007.jpg

Rencontre équestre entre l'empereur Napoléon et le roi Victor-Emmanuel. Gravure parue dans « L'Univers illustré », le 26 février 1859.

Collection Bibliothèque municipale de Chambéry.


02_1fs552_0005.jpg

Feuille de route d'un soldat sarde déserteur de la 14e division militaire, transféré sous escorte à la gendarmerie, le 14 mars 1859.

"[…] Déserteur sarde, convois sous escorte de la gendarmerie, devant M. le maréchal commandant de la 8e division […] Ce militaire aura droit, pendant sa route, au logement et aux vivres de prison […]"

Conseil général de la Savoie, Archives départementales, 1FS 552.


03_1fs552_0001.jpg

Demande de renseignements concernant l'engagement volontaire d'un jeune homme dans les bersagliers, le 7 mai 1859.

"Jean Célestin Labully natif de St-Genis d'Aoste, âgé de 22 ans, au tirage pour la levée dans son pays natal en 1856 il lui est échu le n° 82 et a été désigné pour la Cavalerie légère.

Le parents de ce jeune homme habitent Grenoble, et par un coup de tête leur fils a quitté la maison paternelle le 29 avril d[ernie]r, on croit qu'il s'est rendu à Chambéry dans l'intention de s'engager dans les Bersaglieri.

M'interessant à cette famille, j'ai l'honneur de vous prier, monsieur l'Intendant général, de faire prendre des renseignements pour savoir s'il s'est engagé, dans quel corps et l'endroit où ce corps se trouve, pour qu'on puisse lui écrire et lui envoyer des secours s'il en a besoin."

Conseil général de la Savoie, Archives départementales, 1FS 552.


05-1-ad73_1fi_1999_21.jpg

Arrivée de la 2e division du 4e corps à Modane. Gravure non datée.

Conseil général de la Savoie, Archives départementales, 1FI 1999.


05-2_1fs1999-27sepia.jpg

La 2e division du 4e corps d'armée d'Italie quittant Lanslebourg. Gravure parue dans « L'Illustration », le 21 mai 1859.

Conseil général de la Savoie, Archives départementales, 1FI 1999.


05-3-ad73_1fi_1999_34.tif.jpg

Passage des rampes du Mont Cenis par la division du général Vinoy, le 5 mai 1859. Gravure d'après un dessin de M. Beaucé.

Conseil général de la Savoie, Archives départementales, 1Fi 1999.


04_cg867.jpg

Le combat de Montebello le 20 mai 1859. Gravure anonyme imprimée par Pellerin en 1859.

 

Musées d'Art et d'Histoire de Chambéry, CG 867.


06_cg838.jpg

La bataille de Magenta le 4 juin 1859. Gravure d'Edouard Willmann, imprimée par Fosset dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

 

Musées d'Art et d'Histoire de Chambéry, CG 838.


07_cg873.jpg

La bataille de Magenta, mort glorieuse du général Espinasse. Gravure anonyme imprimée par Pellerin en 1860.

Musées d'Art et d'Histoire de Chambéry, CG 873.


08_1fs533_0001.jpg

Dépêche télégraphique, bulletin n° 73 annonçant les pertes et les prises de guerre à la bataille de Magenta du 4 juin 1859, le 7 juin 1859.

"[...] preti al nemico quattro cannoni, 12000 fucili [...]

Des 120000 Austriaci fatti 7000 prigionieri [...]

Morti generali Espinasse [...]"

Conseil général de la Savoie, Archives départementales, 1FS 533.


09_1fs533_0004.jpg

Dépêche télégraphique, bulletin n° 76 annonçant l'entrée triomphale du roi Victor-Emmanuel II et de l'empereur Napoléon III à Milan, le 8 juin 1859.

"Il Re e l'imperatore sono intrati stamane alle ore 8 in Milano.
Splendida l'accoglienza, vivissimo l'entusiasmo"

Traduction : Le Roi et l'Empereur sont entrés ce matin à 8 heures dans Milan.
L'accueil fut triomphal et l'enthousiasme intense.

Conseil général de la Savoie, Archives départementales, 1FS 533.


10_cg1987.jpg

Portrait du général Philibert Mollard, héros de la bataille de San Martino. Estampe d'Armand Lallemand, imprimée par Chatain en 1867.

Musées d'Art et d'Histoire de Chambéry, CG 1987.


11_cg837.jpg

La bataille de Solferino. Gravure anonyme de la seconde partie du XIXe siècle.

"L'imperator d'Austria lasciando il campo du battaglia di Solferino la sera del 24 giugno."

Traduction : L'empereur d'Autriche abandonnant le champ de bataille de Solferino le soir du 24 juin.

Musées d'Art et d'Histoire de Chambéry, CG 837.


12_ad74_24j_566_003.jpg

La prise de Solferino le 24 juin 1859. Gravure parue dans « L'Illustration », le 2 juillet 1859, d'après un dessin de Gaildrau.

Conseil général de la Haute-Savoie, Archives départementales, 24J 565.


13_ad74_24j_565_004.jpg

Présentation à l'Impératrice du drapeau pris aux Autrichiens et envoyé à l'Empereur à Saint-Cloud. Gravure parue dans « L'Illustration », le 25 juin 1859.

Conseil général de la Haute-Savoie, Archives départementales, 24J 565.


14_fi28_0001.jpg

Commandement militaire de la province de Maurienne, affiche devançant l'appel pour les militaires de la seconde catégorie de contingent, le 27 juin 1859.

"[...] On croit bien d'avertir que la publication du manifeste constitue pour tous les militaires sus-indiqués l'obligation de se rendre à l'appel, et qu'on n'acceptera pas comme une justification valable le prétexte de n'avoir pas reçu individuellement l'ordre de départ [...]"

Conseil général de la Savoie, Archives départementales, Fi 28.


15_ad74_24j_566_005.jpg

L'empereur Napoléon III examinant le champ de bataille de Solferino. Gravure parue dans « L'Illustration », le 9 juillet 1859, d'après un croquis de Protais.

Conseil général de la Haute-Savoie, Archives départementales, 24J 566.


16_ad74_24j_567_0018.jpg

Allégorie de la guerre d'Italie. Gravure parue dans « L'Illustration », le 7 avril 1860. Frontispice d'un album offert à l'Empereur par Giacomelli.

Conseil général de la Haute-Savoie, Archives départementales, 24J 567.


1860, la Savoie de l'Annexion - Archives départementales de la Savoie - www.savoie-archives.fr - © 2009-2010