1939-1945

Les yeux et les oreilles du Maréchal

La Savoie des Ombres
Les Savoyards
Vichy
L'occupant
Thème précédent
Retour au sommaire des thèmes
Thème suivant

Pétain ne fait pas le choix de confier à un parti politique unique, comme le nazisme ou le fascisme, le soin de défendre sa pensée, de la divulguer et au besoin de l'imposer.

Légion française des combattants, Union départementale de Savoie, fascicule.En vainqueur de la guerre 1914-1918, il décide de confier cette tâche aux anciens combattants.

Pour cela, il fonde le 29 août 1940 la Légion Française des Combattants. En Savoie, il désigne comme président Léon Costa de Beauregard, héros de la Première Guerre mondiale.

Les débuts de la Légion sont encourageants. En 1941, on compte près de 25000 légionnaires. La foule se presse aux manifestations et défilés qu'elle organise pour entretenir la ferveur collective : près de 12000 personnes se rassemblent à Chambéry pour la venue du Maréchal Pétain.

Mais l'enthousiasme va vite retomber. La Légion devient un groupe de pression qui surveille tout et tout le monde. Elle participe à la gestion des affaires communales et départementales et suscite rapidement l'opposition des élus et des fonctionnaires.

Elle perd rapidement la moitié de ses effectifs. Avec la création du Service d'Ordre Légionnaire (février 1942), elle devient un groupe de combat qui multiplie les actions punitives. En janvier 1943, la création de la Milice accroît l'hostilité de la population par la terreur qu'elle fait régner.

L'occupant italien collabore peu avec les miliciens dont il se méfie. Par contre, la Milice aide les Allemands dans leur traque de la Résistance. A la Libération, on condamnera à diverses peines plus de 160 miliciens, dont une trentaine seront des exécutions capitales. Les exécutions sommaires n'ont jamais été comptabilisées.


01-01LA_3.jpg

Légion, affiche.

Sans date

Collection Aimé Pétraz

"Avec la Légion, pensez et agissez Français."


01-02-008.jpg

Définition de la légion éditée par la propagande d'Etat.

Sans date

Archives départementales de la Savoie

"La Légion française des combattants est le rassemblement de tous ceux qui, ayant fait la guerre, veulent continuer à servir la Parie, dans la paix, sous le commandement du même chef, le Maréchal Pétain. [...]

Elle a pour mission :
- de grouper au service de la Patrie tous les anciens combattants ;
- d'organiser l'entr'aide entre les combattants ;
- d'assurer la collaboration des anciens combattants à l'oeuvre des pouvoirs publics dans le cadre des communes, des départements, des provinces et de la nation."


01_03-Affiche_du_Vair.jpg

Affiche pour une conférence de M. du Vair organisée par la Légion.

Sans date

Archives départementales de la Savoie
1J 289-3

"Conférence de M. du Vair, chef de l'école nationale des cadres S.O.L. sur les sujets suivants :

- La Récolution Nationale devant la Patrie.
- La Révolution Nationale devant la Famille.
- La Révolution Nationale devant le problème du travail."


02-01-PN_1bis.jpg

Brochure sur les décisions prises par le maréchal Pétain. (Suite)

12/08/1941

Archives départementales de la Savoie
1382W 35

"La légion demeure, en zone libre, le meilleur instrument de la Révolution Nationale ; mais doit rester à tous les échelons, subordonnée au Gouvernement."


02-02-I_8.jpg

"La Légion", revue mensuelle illustrée publiée par la Légion française des Combattants.

12/05/1942

Archives départementales de la Savoie


03-01-LEG_5.jpg

Légion française des combattants, Union départementale de Savoie, fascicule.

1941

Archives départementales de la Savoie
1382W 32

"Qu'est-ce que la Légion ?

Que veut-elle ?"


03-02--costa.jpg

Léon Costa de Beauregard, chef de la Légion.

1941

Archives départementales de la Savoie
Annuaire de la Savoie


03-03-LEG_3.jpg

Signature du chef de la légion, Léon Costa de Beauregard.

Sans date

Archives départementales de la Savoie
1382W 32


04-01-T422_3c.jpg

Affiche de la Légion sur un mur de Chambéry.

Sans date

Archives départementales de la Savoie
T 422

"La Légion Française des Combattants

Un seul chef : Pétain
Un seul idéal : La France

Chevalerie des temps nouveaux."


04-02--007.jpg

Bulletin d'adhésion à la Légion savoisienne des combattants français.

Sans date

Archives départementales de la Savoie.

"- Je jure de continuer à servir la France avec honneur dans la Paix comme je l'ai servie sous les armes.
- Je jure de consacrer toutes mes forces à la Patrie, à la Famille, au Travail.
- Je m'engage à pratiquer l'amitié et l'entr'aide vis-à-vis de mes camarades des deux guerres, à rester fidèle à la mémoire de ceux qui sont tombés au Champs d'Honneur.
- J'accepte librement la discipline de la Légion pour tout ce qui me sera commandé en vue de cet idéal."


04-03--C_22.jpg

Légion des volontaires français, communiqué de presse.

Sans date

Archives départementales de la Savoie
1362W 102

"- Jeunes gens qui êtes appelés au Service du Travail Obligatoire,
- Nous vous rappelons que vous avez la possibilité de contracter un engagement dans la Légion des Volontaires Français contre le bolchévisme.
- Vous serez ainsi dispensés de votre temps de Service de Travail Obligatoire..."


04-04-petain_chambery.jpg

Voyage officiel du maréchal Pétain en Savoie.
Photo extraite de la revue "Le Maréchal en Savoie, 22-23 septembre 1941" édité par "le Nouvelliste" de Lyon.

22/09/1941

Archives départementales de la Savoie
Fonds du colonel Pochard, 74F

"Devant les légionnaires se déployait un parterre de jeunes Savoyardes parées des coiffes et des châles de Tarentaise et de Maurienne..."


05-00-LEG_1.jpg

Tract de la Légion signé Jean Lavison.

1941

Archives départementales de la Savoie
1382W 32

"Légionnaire,

Souvenez-vous de votre serment.

[...]

Etes-vous toujours prêt [...] à servir, chaque jour, la Révolution nationale ?

Etes-vous décidé à nous aider
- pour améliorer le ravitaillement
- pour freiner le marché noir
- pour mettre en application d'une façon totale les directives du Maréchal Pétain et de son gouvernement."


05-01-Dupouy_4.jpg

Groupe de bénévoles de la Croix Rouge Française, du secours national et de la Légion française des Combattants devant leur local, place Sommeiller à Modane.

Sans date

Collection Dupouy


05-01-LEG_8.jpg

Légion savoisienne des combattants français, carte d'invitation à un thé gala.

13/07/1941

Archives départementales de la Savoie
1382W 32

"La section d'Aix-les-Bains de la Légion française des Combattants vous prie de lui faire l'honneur d'assister au Thé de Gala qui aura lieu au Casino du Grand Cercle, Dimanche 13 juillet, à 17 heures, au bénéfice exclusif du Secours national et de ses Oeuvres d'entr'aide [...]"


05-02--L_1.jpg

Interception de correspondance. "Critique de la Légion".

28/02/1942

Archives départementales de la Savoie
1382W 175

"[...] La liste des familles nécessiteuses ont été établies par le Secours National et par la Légion, mais la Légion a un peu trop pensé aux copains et cela nous fait raler de verser les sacs sur des tas de charbon quand d'autres personnes viennent pleurer qu'elles n'ont rien..."


05-03--L_2.jpg

Interception de correspondance. Opinion sur la Légion.

01/08/1942

Archives départementales de la Savoie
1382 W 177

"[...] La Légion est une vaste pétaudière, refuge de compromis et de trafiquants [...]"


05-04-PR_5.jpg

Tract anti national.

Décembre 1942

Collection Aimé Pétraz
1382W 102

"Protestons, nous aussi :
Contre la dictature policière,
Contre la tyrannie des mouchards de la légion."


06-01-L_3.jpg

Interception de correspondance. "Opinion sur la considération attachée à la Légion actuellement".

28/10/1942

Archives départementales de la Savoie
1382W 177

"Le niveau moral de la sectionde Barberaz ayant considérablement baissé, il est vain d’escompter quelques succès pour le recrutement des SOL. Pour cela il faut des jeunes et des décidés. Or, une réunion a été organisée spécialement pour rallier à la Légion le plus possible de Combattants 39-40. Le résultat a été décevant. [...]

A son début elle a suscité un grand élan d’enthousiasme. [...]

L’enthousiasme est dissipé et fait plus grave : on a perdu la foi [...]"


07-01-LA_2.jpg

"Les 21 points du SOL", affiche du Service d'Ordre Légionnaire.

1942

Collection Aimé Pétraz

"Légion française des combattants et des volontaires de la révolution nationale

Contre l'Ancien régime - Pour l'ordre nouveau

[...]

Contre l'anarchie - Pour la discippline

Contre l'égalitarisme - Pour la hiérarchie...

Contre la démocratie - Pour l'autorité

[...]"


07-02-LEG_2.jpg

Service d'Ordre Légionnaire : incidents avec des manifestants au pied du Monument aux Morts d'Aix-les-Bains, le 14 juillet 1942.

1942

Archives départementales de la Savoie
1382W 32

"Camarade Légionnaire d'Aix-les-Bains, tu dois savoir la vérité

Le 14 Juillet dernier, à 18h. 30, douze "SOL" formaient le piquet d'honneur pour la descente des Couleurs au Monument aux Morts.
Cette cérémonie terminée, la foule se jette sur le Monument, des fleurs à la main.
Dans la rigidité de l'attitude militaire, les douze "SOL" n'opposent à ce mouvement que leurs seules volontés. Devant tant de résolution la foule n'insite que pour les couvrir d'insultes.

Pourquoi les "SOL" ont-ils agi de la sorte ?

Parceque ces Manifestants étaient présents devant le Monuments aux Morts, à 18h. 30, sur l'ordre de Londres transmis par TSF. [...]

Ces éléments étaient donc des éléments de trouble : Pourquoi ?

Ils ont hurlé "Vive De Gaulle", "A bas Pétain", "A bas Laval", A bas Darnand".

Les SOL ont crié : Vive Pétain et leur cri de ralliement : Maréchal ! France !

Tu comprends maintenant, Camarade Légionnaire, que le S.O.L. n'est pas un organisme de matraqueurs appointés et que les Légionnaires qui le composent ne sont pas plus payés que toi : ni fasciste... ni nazis... ils sont essentiellement Français. [...]"


07-03-LEG_2bis.jpg

Lettre du Chef de la Légion Costa de Beauregard à l'occasion des incidents du 14 juillet 1942 aux Monuments aux Morts d'Aix-les-Bains.

1942

Archives départementales de la Savoie

"Le chef de la Légion, informé dès le 15 au matin de la situation difficile dans laquelle s'étaient trouvés, la veille au soir, au pied du Monuments aux Morts, les Douze S.O.L. désignés pour déscendre les couleur, félicite chaudement le Chef Totain et ses hommes du calme et du sang-froid dont ils on fait la preuve, face à 500 Manifestants bien décidés à provoquer une bagarre.

Le Calme et le sang-froid sont la plus belle forme du courage."


08-01-Logo-milice.jpg

Emblème de la milice sur un brassard.

Sans date

Archives départementales de la Savoie
1J 289-5


08-02-MA_1.jpg

Milice française, affiche du premier congrès national.

1944

Collection Aimé Pétraz

"La force au service du peuple

1er congrès national de la Milice française, Paris, 21 au 25 juin 1944."


Archives départementales de la Savoie - www.savoie-archives.fr - © 2005-2009