Retour à la page d'accueil

Vivre là-haut :

Les communautés de montagne

Lien vers le site du Conseil général de la Savoie
PrécédenteSuivante

14- Les grands barrages enrichissent les communes, mais les sources et les cascades ont fait taire leurs chants.

00-Barrages de Plan d'Amont et de Plan d'aval à Aussois

01-Carte du groupement d'urbanisme de Tignes - Val-d'Isère avec projection du futur barrage et du	lac. 1944

02-Avis aux habitants de Tignes. 1952

03-Barrage de Roselend. Plan d'ensemble avec installations de chantier. 1959

04-Barrage de Roselend. Les travaux. 1959

05-Barrage du Mont Cenis. Dessin du futur barrage.

06-Barrage du Mont Cenis. Profil du barrage. Ca 1962

07-Barrage du Mont Cenis. Les travaux de préparation des terres. Ca 1963-1964

 

Dès la fin du XIXe siècle, pour alimenter leurs usines, les industriels construisent de nombreuses centrales électriques sur les rivières. Mais les débits de l'eau varient trop d'une saison à l'autre pour assurer une fourniture d'électricité régulière.

Pour pallier cet inconvénient majeur, ils financent la construction de grands barrages réservoirs. Le groupe Alais, Froges et Camargues achève Bissorte en 1935. Les aciéries d'Ugine commencent le barrage de la Girotte en 1940.

Tout autant que les industriels, l'Etat s'intéresse à la fourniture d'électricité pour l'usage industriel autant que domestique. La loi du 8 avril 1946, complétée en 1949, érige le transport, la distribution et la production de l'électricité en monopole d'Etat.

La régie Electricité de France est née. Elle lance d'importants chantiers de construction, destinés à mettre la France à l'abri d'une pénurie d'énergie.

Huits ouvrages principaux sont construits en douze ans : La Girotte (1946), Tignes (1952), Plan d'Aval et Plan d'Amont (1956), Roselend, Saint Guérin et La Gittaz (1964), Mont Cenis (1969).

Tous ces chantiers donnent du travail à la population locale. Pour les communes concernées, les barrages occasionnent d'importantes retombées financières qui leur permettent de se reconstruire après les destructions de la guerre et de se développer.

Mais c'est aussi la destruction douloureuse de Tignes, de nombreux alpages, la disparition des cascades et des rivières, des fameuses truites du Mont Cenis et d'un hospice plusieurs fois centenaire.

 

Notices

00-Barrages de Plan d'Amont et de Plan d'aval à Aussois
Archives départementales de la Savoie. 2Fi 7413 cp

01-Carte du groupement d'urbanisme de Tignes - Val-d'Isère avec projection du futur barrage et du lac. 1944
Archives départementales de la Savoie. 105S 22

02-Avis aux habitants de Tignes. 1952
Archives départementales de la Savoie. Cab. 156

03-Barrage de Roselend. Plan d'ensemble avec installations de chantier. 1959
Archives départementales de la Savoie. Cab. 84

04-Barrage de Roselend. Les travaux. 1959
Archives départementales de la Savoie. Cab. 84

05-Barrage du Mont Cenis. Dessin du futur barrage. 1966
Archives départementales de la Savoie. Cab. 84

06-Barrage du Mont Cenis. Profil du barrage. Ca 1962
Archives départementales de la Savoie. Cab. 84

07-Barrage du Mont Cenis. Les travaux de préparation des terres. Ca 1963-1964
Archives départementales de la Savoie. Cab. 84